jeudi 6 juin 2013

Commentaires du 5 juin 2013 au soir

Enfin nous sommes connectés;
Bonsoir à toutes et tous,

En fait il n'est pas simple même ce soir de se mettre à l'ordinateur, on n'a que peut de temps pour s'occuper de nous le soir.

Allez je commence par les données brutes :

1ère étape départ de Marcq en Baroeul arrivée Aubigny les Pothées dans les Ardennes après avoir traversé le Nord, Pas-de-Calais et l'Aisne, distance théorique 200 kms réalisé 237 kms avec 2083 m de dénivelé

2ème étape Aubigny les Pothees Nonsart dans la Meuse théorique 182 kms réalisé 213kms 2083m dénivelé 23,6 km:h de moyenne.

3ème étape Nonsart à Dorlisheim en Alsace après avoir traversé Meurthe et Moselle, Moselle, théorique 181 kms réalisé 221 kms dénivelé 3590 m moyenne  22,5 kms/h.

4ème étape Dorlisheim à Autrechene dans le territoire de Belfort après avoir traversé le haut et le bas Rhin théorique 191 kms réalisé 200 avec 1529m de dénivelé a 25,5 kms/h

Pour les impressions les 3 premieres étapes ont été vraiment chargées en émotion.

En effet le jour du départ, et je ressens encore cette émotion en l'écrivant ce fut une grande joie de voir rassemblé à la piscine autant d’amis; je voudrais citer tout mes camarades de l'ACM, ceux qui m'ont rejoint plus tard en cours de route ou qui nous ont retrouvé, ceux de mon ancien club le CC Wasquehal, les jeunes de l'école de Triathlon, mon copain d'enfance et sa fille, un copain de jeunesse Daniel, mon neveu, et j'en oublie sûrement, je n'ai pas eu le plaisir d'échanger longuement avec tous, je le regrette, mais vraiment c'était un grand moment.

Pour ce qui concerne le déroulement de cette journée elle est marquée " vide grenier". En effet au départ il y avait vide grenier dans ma rue et on se demandait si on allait pouvoir sortir la voiture de son lieu de stationnement, des copains venus à ma rencontre me voyant courir ( je revenais de chez mon fils qui m'avait prêté sa voiture) je leur ai dit que finalement je faisais le tour mais à pied !

Ensuite dans la journée un autre vide grenier nous a fait faire un détour pas possible et quand on a décidé au suivant de le traverser à vélo il était interminable. Dans un autre village il y avait course cycliste et un bénévole nous a sommé de nous arrêter; ce faisant il a empoigné le vélo de Bernard qui est tombé et s'est égratigné le genou.

On parlait crevaison et Bernard me disait que son fils Nicolas n'avait pas crevé une seule fois lors de son tour; au moment où je lui disais que moi j'avais pris avec l'inscription l'option "sans crevaison" Bernard devait s'arrêter pour sa première du tour !

La deuxième étape a été marqué par des retrouvailles qui m'ont fait un plaisir immense. Nous avons retrouvé a Damvillers dans la Meuse, l'un des piliers de mon ancien club de Boxe de Villerupt accompagné de son épouse, cet homme est un peu mon mentor je lui suis très attaché car il a placé en moi de l'estime que je me suis toujours efforcé de mériter. Mais la surprise du jour et mon épouse dans la confidence me l’avait bien caché c'est qu'il était accompagné de mon entraîneur et de son épouse, alors là, c'était un cadeau comme j'osais à peine le rêver. Il faut connaître Mickey peut être pour comprendre mais toutes les personnes qui l'ont côtoyé savent quel immense personnage c'est, il a été un grand professionnel dans les années 50 avant de devenir un maître entraîneur reconnu. Mais plus ses boxeurs c'était un peu ses enfants à tel point que je me demandais comment était-ce possible qu'il eut une fille à la maison ! En plus d'être un technicien hors pair il nous transmettait je devrais dire nous transmet car il exerce toujours avec passion à 82 ans  les valeurs qui font un homme ; par exemple qui peut penser que la boxe c'est aussi un sport d'équipe, avec lui on était tous concernés par les performances ou contre performances de ses camarades de club.

La troisième étape fut marquée par l'émotion d'avoir perdu Bernard et de ne le voir réapparaître que très tard. Au départ de cette étape mon esprit a été marqué par l'inscription sur un calvaire qui se trouvait pourtant en retrait de la route il était inscrit " Va et espère", j'ai trouvé mon leitmotiv pour ce Tour de France.
Cette journée fut également la première où nous avons passé 2 cols à + de 600 m, et au final le dénivelé de l'étape est digne d'une étape de montagne.

La quatrième étape, celle de ce jour a été plus calme nous avons eu enfin du vent favorable sur une bonne partie de l’étape à l'inverse des trois premiers jours où nous avons sans cesse bataillé contre le vent. Cette étape fut également très chaude avec 32 ° de température maxi et la plus grande partie a 30 °

Depuis le début du tour nous n'avons pas fait une étape à moins de 200 kms faute surtout au GPS qui nous fait prendre des petites routes et je pense même avoir activé une touche " va chercher les bosses" que je ne sais pas désactiver.

Toujours est il qu'on a décidé de se fier plutôt au parcours préparé à partir des cartes plutôt qu'au GPS qui sert surtout en fin d’étape pour trouver le gîte.
Aujourd'hui 5 juin 2013 pourtant on a commencé par un détour de 9 kms, j'ai donc dit a Bernard que comme ça si on ne se trompait plus on faisait nos 200 kms, ce qui fut fait, elle est pas belle la vie!

Pour ce qui est de la forme je ne parlerai que pour ce qui me concerne, tout est OK, j’essaie de ne pas en faire trop sachant que la route est longue mais comme je le disais a un cyclo qui m'accompagnait ce soir sur la fin du parcours, je conserve toujours des réflexes stupides de cyclo a savoir quand j'ai vu que je pouvais rentrer en moins de 8 h j'ai mis le turbo pour y arriver. On ne se refait pas!

Allez il est tard je vais me coucher demain d'autre aventures nous attendent.

Pierre

2 commentaires:

  1. Ca fait plaisir d'avoir enfin des nouvelles de vous , n'aller pas trop vite on pourrait peut etre se voir à megeve samedi lol

    bonne continuation , en attendant le prochain rapport

    RépondreSupprimer
  2. Merci de vos commentaires les gars, je suis de tout cœur avec vous


    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.