lundi 17 juin 2013

Commentaires du dimanche 16 juin 2013

Va et espère

La journée a bien commencée avec 18 degrés dès le départ.

Très souvent les cols sont balisés avec le pourcentage moyen, ce n'est pas rassurant quand un pourcentage moyen est annoncé a 7,5 pour cent et qu'on fait des hectomètres en descente, ça promet pour la suite et cela se vérifie toujours.

Jusqu'à présent j'ai tout grimpé sur le 42X29, maintenant je profite du 30X23 qui me permet de rouler plus en souplesse, même s'il m’arrive de passer en 30x26 et même 29.
A force de gravir tous ces cols, on en vient à récupérer quand la pente n'excède pas 6 pour cent. Seul le vent contrarie souvent la progression.

Pour ce qui est de l'épique, c'est quand même pas courant de se faire encorner par une vache comme cela m'est arrivé au sommet du col de l Aspin. Je venais de la prendre en photo, elle voulait sûrement faire valoir son droit a l'image !

Le passage du Tourmalet m'a rappelé mon périple dans le bois. Cette fois je savais où je voulais en arriver et ma technique d'appui sur le vélo pour dévaler les pentes, plus le porte cyclo-cross commence à être au point. Il va falloir penser à l'enseigner aux jeunes de l'école de triathlon, ça pourra un jour leur être utile.
Enfin les Pyrénées contrairement aux Alpes n’auront pas eu le dernier mot. Nous sommes rentrés sereinement à notre gîte avec pour adresse route du Soulor, en réalité le chalet se trouve a 6,6 kms d’un col qui fait 7 % avec des passages a 15 %.

La température a été de 30 degrés toute la journée, un peu chaud pour les ascensions. Grosse journée !
Notre hôte au Soulor nous a confirmé que le mois de juin est idéal pour ce genre de périple. Hier il n'y avait quasiment pas de voitures tandis que l'été c'est 3000 voitures par jour qui passent devant chez lui.

Les stats 160 kms
dénivelé 4110/5529 en corrigé
18,2 km/h ( avec le portage inclus...)

Pierre

4 commentaires:

  1. Bien le bonjour,

    Notre 600 s'est bien passé, 21 participants avec
    un vent défavorable à l'aller et bien sur favorable au retour mais BEAUCOUP moins fort.
    Bonne continuation
    danicau

    RépondreSupprimer
  2. Joëlle & Roland18 juin 2013 à 11:35

    Bonjour de Dottignies ,
    après avoir dit à Roland que tu as été encorné par une vache ... réaction :heureusement qu'il n'y a rien au vélo, faudra que tu le changes de couleur !!!!
    nous sommes contents de vous savoir dehors des Pyrénées ,et oui ,nous pensons aussi à Françoise
    bonne route .

    RépondreSupprimer
  3. Je n avais meme pas pense a la couleur. Mais fin des pyrenees sginfie aussi retour au bercail. Quoique si la forme reste telle qu'elle est on repart directement dans l'autre sens. Je negocie la chose avec Françoise...
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Daniel,
    Bravo pour le 600.Mais le vent est vraiment l'ennemi du cycliste. Il ne fait que rarement les choses qui nous arrangent
    Sportivement

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.