lundi 24 juin 2013

Commentaires du lundi 24 juin 2013

Va et espère

Nous quittons aujourd'hui les Côtes d Armor pour la Basse Normandie, à une dizaine de kilomètres du Mont Saint Michel. La journée s'annonce radieuse, elle le sera. La température à 12 degrés au départ montera vite à vingt degrés pour toute la journée. Un petit vent de nord ouest nous est profitable.
A l'entame de cette dernière semaine, un peu de nostalgie, mais surtout une grande satisfaction, car l'envie est intacte, la santé plutôt meilleure qu'au départ, oublié les petits bobos, tout va pour le mieux.
On roule tranquillement, il faut savourer, je suis quand même surpris de constater qu'après 65 kms nous avons déjà 625 M de dénivelé.

Depuis le départ du tour nous n'avons quasiment jamais roulé avec des cyclistes rencontrés sur la route, nous croisons pourtant de nombreux groupes souvent ici en Bretagne en jaune et vert; sans doute un rapport avec les couleurs locales.

A l'heure du déjeuner je suis du coté de Saint Malo, dès que je trouve quelque chose je m'arrête, je devrais attendre Cancale et là je décide pour une fois de manger dans un petit resto; au menu buffet : hors d'œuvre à volonté, grillade, frites, dessert, quart de cidre et café le tout pour 11 euros; difficile de trouver aussi bien chez nous.

Un mot sur les routes, nous  nous sommes parfois fourvoyés sur des routes réservées aux seuls automobilistes; c'est alors immédiatement un concert de klaxon pour nous signaler notre erreur Ces routes ont souvent sur le côté une bande d'arrêt d'urgence et nous ne sentons pas particulièrement en insécurité. Par contre je l'ai encore constaté aujourd'hui, nous sommes autorisés à prendre des routes où les voitures roulent à 110 kms/h, où il 'y a pas de bas côté et où il y a des bretelles d'entrée et de sortie.

D'ailleurs aujourd'hui j'ai croisé des gendarmes sur ce type de route avant de la quitter pour rejoindre le gîte; peu après je vois deux motards de la gendarmerie en travers de ma route; je me dis que c'est pour moi et que je n'ai sans doute pas vu que c'était interdit aux vélos, un peu avant que j'arrive à leur hauteur, ils démarrent pour me céder le passage, ouf, fausse alerte!

J'avoue que sur ce genre de route je ne roule pas rassuré. Parfois aussi on doit emprunter une piste cyclable, ce que nous faisons avec plaisir, malheureusement ça ne dure jamais longtemps. Bref, les routes ne sont pas souvent pensées pour les cyclos.

Jusqu'à 35 kms de l'arrivée, j'avais un peu moins de kilomètres au compteur que ce qui était prévu; évidemment ça ne pouvait pas durer, je dois à un moment trouver une alternative à une route  interdite aux cyclos, je repasse mon GPS en mode vélo et il me donne un itinéraire qui me fera faire 50 kms de plus! Cette fois je me dis que notre itinéraire se dirigeant vers l'est, je vais me fier uniquement à la boussole. Le seul habitant auquel je demande la route de Céaux, me répond "quoi ? c'est où ? quoi ?," ça doit être un cousin de Raymond Devos. Au final je n'aurais que 5 kilomètres supplémentaires, autant dire rien.

Les stats
175 kms
Dénivelé 1262 m
Vitesse 26,4 kms/h

Pierre

1 commentaire:

  1. Joëlle & Roland24 juin 2013 à 21:19

    et voilà ,demain ,tu vas nous faire la manche :)

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.